Historique

Le Club Fair Play du F.C. Fribourg

Ce club est né officiellement en 1970 à l’initiative très heureuse de MM. Jean-Pierre Noth, Bernard Leimgruber, Gaston Angéloz et Joseph Haymoz. Il s’agissait de constituer un groupe de supporters en plus des membres ordinaires pour venir en aide au club qui était en ligue nationale A, sous l’égide de Willy Sommer, entraîneur. Les statuts du Fair Play furent élaborés au Richelieu, siège du F.C. Les membres verseraient Fr. 1.000.- par an avec droit d’entrée au stade, tribune, pour deux personnes et stationnement du véhicule devant l’entrée du stade. Les membres du Fair Play ont fluctué entre 100 et 120, groupant des amis, des entreprises locales et d’anciens joueurs. A un certain moment, il a même été demandé aux membres de faire un effort supplémentaire et de verser Fr.5.000.- à valoir sur les cinq années à venir. Le club de ligue A, à l’époque, coûtait malgré une affluence variant entre dix mille et quinze mille spectateurs à chaque matche. Les quatre fondateurs — hélas plus de ce monde — ont été des pionniers actifs et combien efficace à une époque — hélas révolue — où les F.C. Fribourg était le club sportif phare pour la Ville et le Canton.
A côté du Fair Play, une société coopérative, avec des parts de Fr.3.500.- avait été constituée pour l’engagement du joueur danois Jens Andersen, dont le transfert avait coûté à l’époque Fr. 180.000.-. La société coopérative a été constituée en dehors du Fair Play même si des membres coopérateurs étaient aussi des membres du Fair Play. Cette somme a servi à rembourser un emprunt à la BCF, emprunt dénoncé par la direction alors que les intérêts étaient ponctuellement acquittés par le club.
Ce club Fair Play a ainsi passé par tous les événements que furent ceux du F.C. Fribourg: relégation en ligue nationale B, relégation en 1 ère ligue, accès à la 1ère ligue promotion, retour en 1ère ligue.
Cet apport du club Fair Play a été déterminant et l’est encore malgré le fait que la première équipe ne fait pas le stade plein….Cela est une autre affaire…Le Fair Play est un club de soutien, certes modeste, mais qui existe et qui permet au club de trouver auprès des amis et des entreprises une aide financière modeste mais combien essentielle. Il faut rendre hommage aux fondateurs, à ceux qui ont, malgré les difficultés, maintenu le Fair Play. Je rends hommage aux divers présidents et surtout à Héribert Brulhart – et son fils Dominique — qui ont su perpétuer l’esprit d’un club supporter bienvenu.

Claude Schorderet

 
Groupe E
BCF
Duplirex
 

 
 


×